Développement économique, Promotion du territoire

Nouveau succès pour les 3e Assises du développement économique

Les 3e Assises du développement économique du Grand-Orly Seine Bièvre ont eu lieu le 7 novembre 2019 au Centre de Conférences de l’aéroport de Paris-Orly (aérogare 4). Elles ont permis de dresser le bilan des actions menées et de définir des priorités pour l’année 2020.

Publié le

Le Centre de Conférences de Paris-Orly était comble pour les 3e Assises du développement économique. Environ 300 acteurs s’y étaient réunis pour échanger tout au long de l’après-midi du 7 novembre. Objectifs : faire le bilan de la feuille de route du développement économique du territoire et définir les perpectives comme les actions prioritaires pour l’année à venir. Ces Assises ont aussi été marquées par 4 nouvelles signatures du Manifeste pour un territoire industriel et productif : celles du groupe Panhard, de STAE, de lAssociation pour le Développement économique du pôle Orly-Rungis (ADOR), et de la Caisse des Dépôts et Consignations. À travers une vidéo diffusée lors des Assises, Agnès Pannier-Runacher, Secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Économie et des Finances, a d’ailleurs salué l’engagement et l’implication de Grand-Orly Seine Bièvre comme Territoire d’industrie.

 

Un bilan positif

Lors du discours d’ouverture, quelques bons chiffres ont été mis en exergue. À commencer par les 4,4 millions d’euros investis par l’EPT en 2019 en faveur du développement économique sur le territoire. À l’heure actuelle, 800 entreprises sont accompagnées au total dans les 24 communes du Grand-Orly Seine Bièvre, la marque d’un engagement et d’un dynamisme portés avec les Villes. 319 personnes ont été bénéficiaires de contrats d'insertion dans le cadre des chantiers du Grand Paris Express grâce aux clauses d’insertion inclues dans la convention signée avec la société du Grand Paris et le Département du Val-de-Marne (et avec la RATP pour la ligne 14). Enfin, le territoire compte 1,9 % de demandeurs d’emploi en moins sur un an. Autant de chiffres encourageants tant pour lavenir que quant à la stratégie définie.

 

Les priorités pour 2020

Nombre de dossiers importants pour le Grand-Orly Seine Bièvre ont été cités en clôture de ces 3e Assises. Parmi eux, le développement du pôle Orly-Rungis ou encore l’accompagnement des engagements de l’Etat et de la Région sur 3 priorités : la formation, le foncier industriel et le soutien au grand projet industriel en matières d’aéronautique et de santé. Mais aussi la création d’un campus « Industrie de demain » à Cachan, le lancement de projet de création d’un lycée international, la signature du contrat de transition énergétique, etc… Les dossiers qui vont s’ouvrir sont nombreux. Mais 3 grandes priorités de l’EPT pour 2020 ont surtout été citées. Il s’agit de la création d’une « Vitrine de l’emploi », de la mise en place avec l’aide financière de la Région de la démarche de Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences territoriale (GPEC-T), et de la question environnementale. Sur ce dernier sujet, une rencontre est d’ores-et-déjà programmée en janvier 2020 afin que les acteurs du territoire puissent décider ensemble de la marche à suivre.

 

> Les 3e Assises du développement économique du Grand-Orly Seine Bièvre ont aussi été l’occasion de la remise des prix aux 6 lauréats de l’appel à projets ESS 2019 :

  • L’association Au fil de l’eau, pour son projet de développement dune nouvelle offre de croisière fluviale à visée touristique, pédagogique et environnementale en Val-de-Marne et à Paris ;
  • Le Collectif Repérages, pour son projet de création dun studio de montage photo, vidéo et post-synchronisation ;
  • L’association Coquelicoop, pour son projet de création dun supermarché coopératif et participatif sous la forme dune SCIC ;
  • L’association Cultures du Coeur 94, pour son projet «  L’expo bavarde, lenvers du décor  » qui permet la découverte de métiers du spectacle à travers la réalisation dun Escape Game ;
  • La Ferme des Meuniers, pour son projet «  Anti-gaspi  » de récupération dinvendus alimentaires et d’organisation dateliers culinaires avec des jeunes précarisés ;
  • La Friperie Solidaire, pour son projet de reprise de la boutique solidaire villejuifoise «  Chic ! On Ressource  ».