Ville

La Ferme de Contin à Paray-Vieille-Poste, ça commence !

L’Etablissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre et la mairie de Paray-Vieille-Poste ont lancé l’année dernière un Appel à projet d’urbanisme transitoire.

Publié le

L’Etablissement public territorial Grand-Orly Seine Bièvre et la mairie de Paray-Vieille-Poste ont lancé l’année dernière un Appel à projet d’urbanisme transitoire. Le but : faire revivre le bel ensemble de la Ferme de Contin, en plein cœur de ville, qui était tombé en désuétude. Pas de projet figé d’avance mais au contraire, la mise à disposition de locaux et espaces extérieurs à des porteurs de projets motivés pour co-construire ensemble et avec les habitants le devenir de ce site. Les objectifs : développer l’agriculture urbaine et la promotion de circuits courts, créer des lieux de partage et des moments festifs et conviviaux et développer l’activité économique et culturelle.

En septembre dernier, trois premiers lauréats ont été sélectionnés : le Théâtre du Fil, Alicecoop et l’association Et toi, tu fais quoi ? La semaine dernière, ils ont pris possession des lieux.

Nous vous les présentons aujourd’hui, ainsi que l’activité qu’ils souhaitent développer à la Ferme de Contin. Interview croisée de Patricia Randrianarisoa d’Alicecoop, François Bernard du Théâtre du Fil et avec Sandy Marchand-Briziou de Et toi tu fais quoi ?

 

Pouvez-vous nous dire quelques mots sur votre activité et votre structure ? 

Patricia : Alicecoop est un Centre de ressources de l’économie sociale et solidaire #ESS qui accompagne depuis 17 ans des entreprises et des activités d'économie sociale et solidaire en France et dans le monde entier sur 3 fonctions essentielles au déploiement de leurs activités : la comptabilité, la coopération, la communication.

François : La compagnie-école du Théâtre du fil existe depuis 45 ans. Notre association nationale reconnue de Jeunesse et d'éducation populaire a une activité très diversifiée : création de spectacles de théâtre,  formation aux métiers du spectacle vivant et également la gestion d’un lieu de vie pour des jeunes en difficulté, le Château du Clotay à Grigny.

Sandy :  Professionnellement et personnellement, je suis convaincue qu'il est urgent d'agir face à la  situation environnementale tristement impactée par l’Homme. Ma passion pour l'exploration de la matière m'a d'abord donné l'envie de façonner des objets abandonnés sur nos trottoirs, puis de la partager avec d’autres. Quelle est notre part de responsabilité ? Que faire à notre échelle ? C’est comme cela qu’est née l’association « Et toi, tu fais quoi ? 

 

Qu’allez-vous faire à la Ferme de Contin ? 

Sandy :  Tel un manifeste pour un avenir moins consumériste et plus solidaire, notre association va mèner diverses actions pour accompagner nos concitoyens à libérer leur imaginaire et à modifier leur comportement face aux « déchets ». Sur le principe même d’une ferme, lieu où l’on cultive ce dont nous avons besoin au quotidien, nous espérons co-construire une maison témoin d’usages plus responsables pour et avec les Paraysien.nes, redynamisant La Ferme de Contin afin que chacun.e se réapproprie l’espace. 

François : L’Art est une formidable moyen de socialisation et d'implication citoyenne dans la lutte contre les exclusions. Les professionnels du Théâtre du fil, éducateurs, formateurs, comédiens, plasticiens, vidéastes s'attachent à rapprocher des publics souvent très empêchés du théâtre et de la culture. Plus qu’une compagnie, nous sommes un acteur de l'économie sociale et solidaire. À la Ferme de Contin, le Théâtre du fil veut développer un pôle de coopération économique et culturelle entre les habitants, les élus, les institutions et les artistes.

Patricia : Bien entendu nous allons poursuivre nos activités auprès des acteurs de l’ESS. Nous souhaitons également mettre nos compétences au service de cette nouvelle expérimentation dans la ferme de Contin pour des projets d’innovation sociale. . Nous souhaitons nous investir à Alicecoop, avec le Théâtre du Fil et l’association Et toi tu fais quoi ? pour créer concrètement un véritable Pôle Territorial qui regroupera des associations, des coopératives et des habitants de Paray-Vieille-Poste

Si vous voulez en savoir plus sur le projet et ses acteurs, n’hésitez pas à leur rendre visite !

Et retrouvez l’interview de Nicolas Iacobelli, chef de missions Aménagement au Grand-Orly Seine Bièvre qui présente la démarche et ses acteurs en podcast sur la Webradio Les muses de Paris https://www.lesmusesdeparis.fr/podcasts